Traitement des gingivites et parodontites

Les gingivites et les parodontites sont des maladies infectieuses qui touchent la gencive et l'os autour des dents. Dents mobiles, déchaussement, saignement, mauvaise haleine, gonflement et sensibilités des gencives sont autant de signes. Le traitement s'appuie d'une part sur le rétablissement d'une bonne hygiène bucco-dentaire et d'autre part sur un assainissement de l'ensemble des dents par détartrage/surfaçage. Dans certains cas, des chirurgies (chirurgie de poches, greffe de gencive, d'os, élongation coronaire) peuvent compléter le traitement parodontal.

À terme, sous l’action délétère des bactéries, une simple gingivite peut se transformer en parodontite.
La conséquence en l'absence de traitement peut être la perte de dents.
Environ quatre personnes sur cinq souffrent à un moment de leur vie de maladie parodontale.

Les parodontites peuvent représenter des facteurs de risque pour des maladies systémiques, telles que les maladies cardio-vasculaires, le diabète. Elles peuvent favoriser le déclenchement d’accouchements prématurés et l’exacerbation d’autres pathologies liées à l’inflammation chronique.

Le terme scientifique du « déchaussement dentaire » est une parodontite. C’est une maladie bactérienne, chronique (tout comme le diabète ou l’hypertension) avec une prédisposition génétique (demandez à vos parents proches s'ils n’ont pas les mêmes symptômes que vous) et opportuniste (si les conditions lui sont favorables, elle se développera).

La bonne nouvelle est que cette maladie peut être stoppée, contrôlée et dans certains cas ses dégâts réparés par divers moyens.

Une hygiène dentaire rigoureuse :
C’est la clef de voûte de tout traitement parodontal.  Les parodontites étant des maladies chroniques opportunistes le contrôle quotidien de la flore bactérienne buccale est indispensable.

Surfaçage et curetage radiculaires :
Réalisés sous anesthésie locale, ce sont les actions qui décontaminent les zones où la perte osseuse a eu lieu et rendent possibles la cicatrisation voir la régénération tissulaire.

Comblement osseux :
Certaines pertes osseuses peuvent être reconstruites par des techniques de régénération tissulaire guidée. La mise en place de biomatériaux au contact des dents et de l’os restant permet la formation d’un nouvel os et d’une nouvelle attache sur les dents. Des techniques similaires sont utilisées afin d’obtenir un volume osseux suffisant avant la pose d’implant dentaire.

Stabilisation mécanique des dents mobiles :
Les pertes osseuses entrainent mobilités et migrations dentaires. Les dents devront être mises dans des conditions mécaniques favorables afin de se stabiliser. Des systèmes de contention fixe, amovible, des ajustements de l’occlusion et l’Orthodontie nous permettent d’obtenir les résultats souhaités.

Les greffes de gencive :
Ces actes de chirurgies permettent de recouvrir les « déchaussements » (récessions), d’épaissir la gencive existante et d’améliorer sa qualité.